Articles Comments

Alfred Vierling » en français » Le racisme explosera car nous discriminons nos citoyens et favorisons les immigrés (vidéo en Italiano)

Le racisme explosera car nous discriminons nos citoyens et favorisons les immigrés (vidéo en Italiano)

Lundi 28 avril 2014
Le racisme explosera car nous discriminons nos citoyens et favorisons les immigrés

TEXTE FRANC,AIS DE LA VIDÉO QIU FIGURE APRES LE TEXTE:

Intervention de Magdi Cristiano Allam, au Parlement de Strasbourg le 26.2.2014 :

”Je voterai contre la proposition de résolution sur la situation des droits fondamentaux dans l’UE, car cette Europe implosera, non parce que les droits n’y sont pas respectés, mais parce que les devoirs y ont été oubliés. Nous élargissons de plus en plus les droits et la liberté [des nouveaux arrivants] sans leur demander en échange de se soumettre à leurs devoirs et de respecter les règles.

Avant de se préoccuper de discrimination contre les Roms, les immigrés et même contre les personnes suspectées de terrorisme […], nous devons nous occuper des discriminations qui pèsent sur les citoyens. Dans mon pays, l’Italie, ce sont les Italiens qui sont discriminés : discriminés pour l’obtention de HLM, discriminés pour trouver une place dans une crèche publique, discriminés pour obtenir des subsides et des aides sociales.

En tant qu’ex-immigré, fier d’être citoyen italien, en tant que sociologue et journaliste qui me suis occupé pendant 35 ans des questions d’immigration, je ressens le devoir de mettre en garde cette Europe contre une explosion, une vague de racisme ; non pas, comme cette proposition de résolution voudrait le faire croire, parce que les immigrés et les personnes suspectées de terrorisme sont discriminées, mais parce que ce sont les citoyens des pays européens qui sont discriminés à cause de notre soumission à une idéologie globaliste, immigrationniste, relativiste et bien-pensante.

Je me rebelle contre une Europe qui propose une telle résolution, je dis non à une Europe qui agit comme si elle était une terre déserte, où chaque personne qui arrive plante sa propre tente, pose ses propres conditions ; l’Europe est en train de se transformer en terre de conquête.” (traduction Danielle Borer)

Non seulement les Européens de souche sont discriminés, diabolisés, interdits d’émettre des critiques, d’exprimer leur indignation, mais ils doivent, en outre, subir en silence la loi des organisations et gangs musulmans.

Des millions de Musulmans déferlent en Occident avec leur propre modèle de société, et nos gouvernements leur permettent d’établir des sociétés parallèles, basées sur la loi islamique : police, justice, écoles, mosquées… Et c’est à nous de nous adapter, de nous soumettre en silence à leurs règles régies par la charia, la loi d’Allah – et ce chez nous…

Ces irresponsables politiques favorisent toutes les conditions propices à la création d’un futur tohu bohu. Mais leur suffisance les empêche de voir la réalité, ils prêtent une oreille attentive aux différents experts qui rivalisent de nullité et imposent le politiquement correct, la pensée unique, quitte à enfreindre une liberté démocratique des plus importantes : la liberté d’expression.

Partout en Occident les communautés musulmanes s’incrustent et s’imposent en suivant la même stratégie : prosélytisme dangereux dans les écoles – les enfants étant des proies faciles à endoctriner – port ostentatoire des signes de conquête de l’islam, notamment le voile islamique, victimisation et plaintes pour islamophobie à la moindre critique de l’islam, éclosion de mosquées financées par les ennemis de la démocratie, discours de haine envers l’Occident et ses valeurs dans les « lieux de culte » musulmans. Mais gare à celui qui ose le dénoncer : une pluie de procès pour islamophobie s’abattra impitoyablement sur lui.

Et l’islam continue à se répandre en Occident, avec ses interdits, ses revendications, son intolérance et ce, grâce à l’encouragement bienveillant de nos élites politiques. Quand un Musulman profane une église ou égorge un non Musulman, nous sommes immédiatement priés de ne pas faire d’amalgame, car il s’agit toujours de l’acte isolé d’un déséquilibré. Une tête de porc devant une mosquée, par contre, est qualifié d’acte immonde et de montée du racisme, qui mérite une sanction.

islamineuropa

Les pays de l’Est s’ouvrent également à l’islam, ils le regretteront bien amèrement.
RÉPUBLIQUE TCHÈQUE

En Tchéquie, le gouvernement a approuvé un nouveau projet visant à promouvoir l’islam dans les écoles publiques primaires et secondaires à travers le pays. Grave erreur.

Le projet intitulé « Les Musulmans aux yeux des enfants tchèques » est dirigé par un groupe de défense musulman et est financé par les contribuables américains via un prêt accordé par l’Ambassade des Etats Unis à Prague. (Le Département d’Etat américain fait aussi la promotion de l’islam dans d’autres pays européens)

Le ministre tchèque de l’Education a autorisé l’organisation de conférences et de séminaires dans le but d’enseigner aux enfants les pratiques et les croyances islamiques et ainsi lutter contre les stéréotypes et les préjugés sur les Musulmans. Mais les nombreux critiques affirment que l’objectif de ce projet est de convertir les enfants non musulmans à l’islam en faisant du prosélytisme dans les écoles publiques, sous le prétexte fallacieux de promouvoir le multiculturalisme et combattre l’islamophobie.

Ce groupe de défense musulman n’hésite pas à publier des annonces pour inviter des jeunes étudiants âgés de 15 à 18 ans à assister à des séances d’introduction à l’islam en leur promettant une petite compensation financière de 250 KCZ (environ 13 dollars). Tout s’achète en islam, même les conversions…

La communauté musulmane en Tchéquie ne représente actuellement que 0.1 % de la population tchèque, estimée à 10,4 millions, et malgré cela, ils parviennent à imposer leur idéologie liberticide aux autochtones. La plupart des Musulmans de la République tchèque sont des immigrants en provenance d’Afghanistan, de Bosnie, de Tchétchénie, d’Egypte, d’Irak, d’Iran, de Libye, de Syrie et de Turquie et leur nombre croît très rapidement. Bienvenue à la République tchèque dans Eurabia.

Un ex-Musulman, apostat de l’islam, Lukas Lhot’an, auteur du livre Islam et Islamisme, dans lequel il décrit comment certains Musulmans abusent de l’idéologie du multiculturalisme pour infiltrer les écoles tchèques, explique que les institutions musulmanes dans le pays sont dirigées par des islamistes qui dominent la communauté. Il accuse les extrémistes musulmans d’organiser des conférences dans le but de recruter des convertis et des futurs jihadistes et confirme que les mosquées tchèques sont contrôlées par l’Arabie saoudite.

Les organisations musulmanes, dont la réputation de « grande tolérance » n’est plus à démontrer, essayent de faire interdire ce livre « islamophobe » par voie juridique. Une plainte a également été déposée contre l’auteur dans le but d’empêcher Lukas Lhot’an de diffuser la vérité à propos des tendances extrémistes au sein de la communauté tchèque, à savoir leur mépris pour la démocratie, les droits de la femme et leur justification des attentats suicides.

Si les pays de l’Est veulent connaître leur avenir, il leur suffit d’observer nos pays déjà bien islamisés. Bientôt, les Tchèques de souche seront discriminés au profit des nouveaux Tchèques, adeptes d’une idéologie qui n’a rien à envier ni au communisme, ni au nazisme.
GRANDE BRETAGNE

Screen Shot 2014-04-22 at 15.14.36 PMEcole privé musulmane en Grande Bretagne. Bonjour l’intégration

Ibrahim Hewitt, directeur de l’école Al-Aqsa financée par les contribuables britanniques, a déclaré que les adultères doivent être lapidés et les gays condamnés à recevoir 100 coups de fouet.

En Grande Bretagne, l’islam s’est infiltré depuis des années dans les écoles, et aujourd’hui, ce ne sont pas des centaines, mais des milliers d’écoles qui sont sous l’influence de Musulmans radicaux.

Un complot islamiste appelé « Cheval de Troie » s’emploie depuis des années à évincer, selon une stratégie bien huilée, les Directeurs d’écoles et les professeurs non musulmans, afin de les remplacer par des individus musulmans, qui dirigeront les écoles selon les principes islamiques strictes.

Vingt-cinq écoles de Birmingham font actuellement l’objet d’enquêtes. Les extrémistes musulmans auraient également infiltré des écoles publiques à Bradford et à Manchester.

Des professeurs non musulmans étaient sommés par la Direction musulmane de ne plus enseigner la citoyenneté aux élèves, car cette notion est anti-islamique, mais d’introduire des cours islamiques. Ils étaient harcelés par la Direction et leurs collègues musulmans, par les parents d’élèves musulmans, qui portaient régulièrement plainte contre eux.

Les enseignantes non musulmanes devaient se couvrir les cheveux et les manœuvres d’intimidation à leur encontre se multipliaient. Les cours d’éducation sexuelle étaient interdits et la ségrégation entre filles et garçons appliquée. Leur situation devenait de plus en plus intenable, et peu à peu les professeurs non musulmans donnaient leur démission pour être immédiatement remplacés par des Musulmans, ce qui était le but recherché. Dès lors, les élèves non Musulmans étaient relégués dans un coin de la classe et personne ne s’occupaient d’eux.

“Les écoles ne devraient pas devenir des silos de ségrégation» a déclaré Nick Clegg, le vice premier ministre.

Il était temps que la classe politique se réveille, après autant d’années de déni de l’islamisation forcée de la Grande Bretagne.

Depuis la révélation par le Sunday Times de l’opération « cheval de Troie » orchestrée par les islamistes pour prendre le contrôle des écoles britanniques, les Autorités ont reçu plus de 200 plaintes, rien qu’à Birmingham, émanant de parents d’élèves, de professeurs, de directeurs d’écoles dénonçant l’imposition de pratiques islamiques conservatrices dans les écoles primaires, secondaires, dans les écoles communautaires et les écoles financées par l’état.

J’imagine les cris d’indignation des islamistes : comment, vous les kouffars, osez-vous enquêter sur les Musulmans ? Comment osez-vous, vous les infidèles, vous immiscer dans nos plans d’islamisation de la Grande Bretagne et nous empêcher d’y introduire la charia dans ce pays qu’Allah nous a offert.

Mise à jour : Suite aux enquêtes réalisées par le Département de l’Education dans les écoles de Birmingham, 6 écoles vont être soumises à des mesures particulières, les Autorités auront le droit de licencier des membres du personnel ou de fermer les écoles, neuf autres établissements devront être améliorés » et le gouverneur de 4 écoles, Tahir Alam, sera démis de son poste pour avoir imposé la ségrégation islamique entre les élèves, interdit les cours d’éducation sexuelle et enseigné très brièvement la théorie de l’évolution. (Source : Daily Mail).

Les Autorités britanniques ont enfin compris qu’elles doivent agir. Apparemment, le complot musulman visant à prendre le contrôle des écoles publiques britanniques a induit un rare moment de lucidité et momentanément libéré les Autorités britanniques de l’emprise islamique. Le suprémacisme islamique est dopé aux stéroïdes. Plus on tolère les accommodements, conformes à la charia, plus les exigences islamistes augmentent. Ce n’est jamais assez. Et si leurs revendications ne sont pas satisfaites, ils les imposeront, par la force si nécessaire.
SUÈDE

En Suède, la stalinisation islamique de la Société suit son cours.

Il sera désormais bientôt interdit de critiquer l’immigration et ses « bienfaits » sur internet. (Merci à Maylis)

Alors que la société suédoise est dominée par l’extrême-gauche, il y a des preuves solides que l’opposition est prête à exploser. Certains des plus grands sites internet suédois sont nationalistes.

La Commission constitutionnelle du Parlement suédois a modifié les règles en vertu desquelles une personne peut être poursuivie pour diffamation. Maintenant, une personne peut être arrêtée et inculpée de diffamation simplement pour s’être exprimé sur les effets négatifs de l’immigration.

Le parlementaire Andrew Norlén, membre de la Commission constitutionnelle, a souligné que cette loi deviendra rapidement un moyen de dissuasion efficace.

« Je ne pense pas que de très nombreuses poursuites seront nécessaires pour faire comprendre à la communauté que l’Internet n’est pas un pays sans loi : le shérif est de retour en ville », a-t-il déclaré.

L’inquisition socialiste s’abat donc sur la Suède, dès lors l’omerta totale règnera sur les délits commis par les gangs musulmans. Vive l’impunité des délinquants, peu importe si la population de souche est terrorisée par ces gangs, l’important, c’est le respect dû à l’immigré, paré de toutes les vertus.

Récemment, cinquante membres du gang musulman «Black Cobra» ont violemment attaqué la police à Skäggetorp.

Suite à cette attaque, les Musulmans ont créé leurs propres règles de contrôle du trafic. Selon le site web Corren.se plusieurs témoins ont vu des hommes masqués appartenant au gang, établir imperturbables leurs propres règles de contrôle du trafic, bloquer les rues, arrêter les voitures et terroriser les automobilistes se dirigeant vers le centre de la petite ville de Skäggetorps.

Thomas Agnevik, porte parole de la police, a confirmé les faits.

« C’est très sérieux, les gens sont terrifiés. Pour les membres de ce gang, c’est une façon de s’imposer, gagner le respect de leurs semblables et intimider la population. Cela fait partie de leur stratégie de prise du pouvoir. »

«J’ai vu beaucoup de choses dans ma vie, mais ce qui s’est passé là, me laisse sans voix… J’ai vu des criminels endurcis faire le travail de la police. Et cela s’est passé sans que la police n’intervienne, car elle ne peut intervenir que si elle en reçoit l’ordre…. »
Boko Haram en Suède : « les livres sont impurs »

Sweden-LibraryNos livres sont une insulte à l’islam et ils doivent être détruits

Une librairie à Staffanstrop a été saccagée par un gang musulman, mais les médias feront planer l’omerta sur l’identité des criminels, afin d’éviter une perception négative des Musulmans et de la politique d’immigration du gouvernement.

Staffanstrop est une petite ville juste à côté de la ville islamisée de Malmö. Dans les médias suédois, les gangs de musulmans sont désignés sous le terme pudique de «gangs de jeunes» (ungdomsgän) et les photos des criminels sont floutées pour fausser la réalité.

Et la caste politique s’étonne de la montée des partis populaires, de l’islamophobie et du rejet du multiculturalisme.

S’allier avec les islamistes déguisés en pieux Musulmans, c’est ouvrir une voie royale à l’islamisation et à la soumission de nos pays à la charia.

Pactiser avec les pires ennemis de la démocratie, c’est trahir nos peuples. Refuser obstinément de comprendre que l’objectif premier des organisations musulmanes est l’établissement d’un régime théocratique à l’échelle planétaire, c’est se voiler hypocritement la face et nous mettre en danger de mort.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour Dreuz.info.

Filed under: en français

One Response to "Le racisme explosera car nous discriminons nos citoyens et favorisons les immigrés (vidéo en Italiano)"

  1. movietubenow says:

    Thanks for finally writing about > Le racisme explosera car
    nous discriminons nos citoyens et favorisons les immigrés (vidéo
    en Italiano) | Alfred Vierling < Liked it!

    my blog movietubenow

Leave a Reply

*